travel

La Martinique et ses spécialités culinaires

J’ai eu l’immense chance en mars dernier de passer une dizaine de jours sur l’île de la Martinique. Cela a été un véritable dépaysement et une vraie découverte, en particulier au niveau gastronomique. Car même si on est toujours sur le sol français (ce qui est d’ailleurs bien pratique pour s’y rendre en voyage), la Martinique regorge de spécialités locales, que je me suis empressée de goûter !

 

Les spécialités martiniquaises sucrées

La Martinique regorge de fruits exotiques locaux tels que les bananes, caīmites, goyaves, noix de coco, etc… à partir desquels sont réalisées de nombreuses spécialités succulentes, dont je me suis faite une mission de goûter bien évidemment!

A commencer par les jus de fruits. Le jus de goyave notamment est délicieux, et pouvoir boire l’eau de coco directement à même la noix est une expérience à faire. Viennent ensuite les confitures : on trouve des confitures de coco, goyave ou banane partout ! Même dans les supermarchés (c’est un peu comme la confiture de fraises chez nous). Ces confitures servent aussi souvent de base à des pâtisseries telles que les pâtés sucrés (des sortes de chaussons aux pommes mais pas à la pomme^^), les biscuits roulés, et mon coup de cœur : le Robinson. Le Robinson est un gâteau avec de fines couches de confiture goyage et banane, et une pointe de cannelle. J’adore ! Faut que je trouve la recette !

A tester aussi : le pain beurre accompagné de son chocolat chaud 1ère communion. Le chocolat 1ère communion (ne me demandez pas pourquoi ce nom, on n’a pas réussi à savoir^^) est un chocolat agrémenté d’épices  (cannelle, vanille, noix de muscade principalement) qui lui donnent une petite saveur particulière. En glaces ça passe très bien aussi 😉

D’ailleurs en parlant de glaces: en bord de plage, vous pourrez aussi régulièrement rencontrer des petites mamies martiniquaises vendant leurs glaces faites maison : je vous recommande en particulier la glace coco à la plage de la petite anse d’Arlet, avec quelques zestes de citron vert, tout simplement une tuerie. On y est allées 2 fois tellement elles étaient bonnes. Ya pas à dire, les mamies elles savent ce qui est bon 😉

Et enfin pour les amateurs de noix de coco, découvrez les douceurs coco, rochers coco, et autres petites sucreries addictives.

 

Les spécialités martiniquaises salées

La Martinique est une île (merci d’enfoncer des portes ouvertes Cécile^^), les produits de la mer ont donc une part importante dans la gastronomie locale, et c’est tant mieux !

On peut trouver le fruit de la pêche locale directement en restaurant à prix très abordables, en particulier la langouste ! Les crustacés sont mis à l’honneur, et cuisinés sous différentes formes. Je pense notamment au fricassé de lambi, à découvrir par vous-même…

Et n’hésitez pas à prendre des acras de morue en entrée (ils sont proposés dans quasiment tous les  restaurants) : ils sont vraiment délicieux, rien à voir avec ce qu’on trouve en métropole !

Pour varier du côté mer, allons côté terre où le poulet rejoint aussi la liste avec une spécialité bien connue : le poulet colombo. A manger au moins une fois évidemment, mais je vous conseillerais surtout de tester le poulet boucané, c’est-à-dire « fumé », lui donnant une saveur particulière et délicieuse. A trouver souvent le long des routes.

En terme d’accompagnement, on retrouve souvent les mêmes : quelques crudités, du riz, des légumineuses, et des bananes plantain frites.

 

Le rhum de Martinique

Et enfin je ne pouvais pas parler des spécialités martiniquaises sans évoquer la fierté nationale: le rhum !

Le rhum agricole, institution culturelle

Le rhum de Martinique est digne de sa réputation, il est d’ailleurs le seul à posséder un

AOC. L’île est peuplée de nombreuses distilleries et rhumeries aux noms bien connus : Trois Rivières, Clément, Sai

nt James, JM, Neisson et j’en passe. Je ne peux que vous conseiller d’en visiter au moins une afin de découvrir le processus de fabrication du rhum à partir de la canne à sucre, et d’en profiter pour y faire une dégustation bien évidemment 😉

 

L’art du ti punch

Appelé localement le CRS (C comme Citron, R comme Rhum et S comme sucre, évidemment), le ti punch est dégusté par tous et à toute heure (ou presque^^). Chacun le prépare à son goût donc hors de question de le servir déjà prêt !

La recette en une phrase : dans un verre, pressez une tranche de citron vert, ajoutez une cuillère à café de sucre de canne, et deux doigts de rhum (blanc, vieux ou ambré selon les goûts). Fermez les yeux et imaginez-vous en Martinique 😉

 

PS : Si par hasard vous faites un trajet Fort-de-France – Toulouse, je suis preneuse de toute spécialité qui pourrait rentrer dans vos valises. A bon entendeur 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *