Le fromage, c’est la vie ! Paroles d’une expat française

Lorsqu’on vit l’étranger, il arrive toujours un moment où quelque chose de notre pays d’origine nous manque. Pour un Français, en général, c’est le fromage ! : D
Notre réputation du trio baguette-fromage-vin n’est pas totalement surfaite 😉

Depuis que je vis en Espagne, je me rends compte en effet de la chance que l’on a en France d’avoir accès à autant de variétés de fromage différentes. Pour moi, cela semble souvent une évidence de terminer le repas par du fromage, voire même de faire des repas dont l’élément principal est le fromage. J’ai d’ailleurs fait une raclette la semaine dernière avec des amis italiens et allemands (oui au mois de mai en Espagne, mais que veux-tu, j’étais en manque ^^) et je me suis rendu compte que certains d’entre eux n’avaient jamais goûté une raclette. Nous sommes donc partis dans une discussion animée sur qu’est-ce qu’une raclette, quelle est la différence avec une fondue, quels fromages peuvent être fondus ou non, et j’en passe ^^

J’ai donc voulu partager un peu de cette culture qui m’est chère, et leur faire découvrir les fromages de France, en composant moi-même un plateau de fromages.

Mais c’est là que les choses se corsent ; car composer un plateau de fromages n’est pas si simple que cela en a l’air. Tout d’abord le choix des fromages. Le choix classique se fait en sélectionnant entre 5 et 7 fromages, chacun d’une famille différente.

Voici les principales familles de fromages :

  • Les fromages à pâte dure type comté, cheddar
  • Les fromages à pâte mi-dure comme le saint-nectaire
  • Les fromages à pâte molle à croûte fleurie​ : camembert, brie…
  • Les fromages à pâte molle à croûte lavée ​: munster, mont d’or…
  • Les fromages bleus ou à pâte persillée : roquefort, bleu d’Auvergne, gorgonzola…
  • Les fromages de chèvre​
  • Les fromages de brebis​

Ceci est la composition classique, mais il est aussi possible de choisir des fromages d’une seule et même région, voire même un seul fromage de différents types, affinages… !

fromage

Mais la composition ne s’arrête pas là, car il faut aussi prendre en compte le choix des accompagnements (noix, fruits, confitures, pains, surtout pains 😉 ), puis avec quels vins les accorder. Cela peut même aller jusque dans le choix du plateau en lui-même, et la disposition des fromages sur celui-ci. Enfin, une fois le plateau créé, il est temps de passer à la dégustation et là encore il y a une manière de le déguster, avec un ordre précis, à une certaine température, etc. C’est vraiment tout un art, et il s’agit même d’une science ayant un nom : la caséologie. Comme le vin a l’œnologie, le fromage à la caséologie. 🙂

Tu trouveras notamment des conseils sur le site Paroles de Fromagers qui propose aussi des ateliers d’initiation à la caséologie.

Pour ma part, il me reste encore beaucoup à apprendre sur ce sujet, mais j’ai voulu tenter de composer mon propre plateau de fromages préférés :

  • Un Saint Nectaire
  • Un bleu d’Auvergne
  • Un Cantal
  • Un Rocamadour
  • Un Ossau d’iraty
  • Un Saint Félicien

Et un Mont-d’or pour faire rôtir au four 😉

Et vous, prêts à composer votre propre plateau ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *